UneTortue

Voici le blog officiel du dix-neuf et de tout ses supporter!

26 juillet 2010

Spotless Mind: Part 2, Murphy.

A peine Murphy eut-il posé ses fesses sur l'un de ses sièges en métal, caractéristique des aéroports, qu'il fut terrassé un court instant par ses maux de têtes. Il lui semblait, depuis quelques semaines, que sa tête allait se déchirer en deux plusieurs fois par jours. Il songeait de plus en plus à consulter pour cela; mais il n'avait pour l'instant eu ni le temps, ni l'envie de le faire. De plus, les maux de têtes étaient certes violents, mais généralement ils en duraient pas plus d'une poignée de seconde. Il espérait que cela passerait rapidement avec le temps. Mais il était loin d'en être sur. Bref, dans tout les cas, il devait prendre cet avion. L'Alabama n'était certes pas une destination de rêve, mais il avait besoin de l'apport d'argent que cette affaire pouvait lui rapporter. Ces derniers temps, cela devenais difficile entre lui et sa femme… Depuis que son affaire tournais de moins en moins bien, ils avaient du commencer à se serrer la ceinture. Ce que personne n'apprécie… Mais il espérait pouvoir faire rentrer les choses dans l'ordre – enfin, dans l'ordre qu'il désirait.

 (il arrive et repart!)

Un message préenregistré se fit entendre; avec un soupir, Murphy se releva. Une demi-heure s'étais écoulée, et il avait l'impression de ne pas en avoir passé plus de cinquante secondes. A la vue de la file d'attente aux guichets d'embarquement, il se décida à s'offrir un coca en attendant. Après tout, si le voyage était un succès, il pourrait se permettre bien plus que ça. Il se saisit de la bouteille glacée et se dirigea vers la file.

 (il arrive et repart!)

Il contemple la bouteille, fracassée. Sa mains la tien à hauteur de ses yeux. Il ne s'en est même pas rendu compte, ce qui l'inquiète. Etait-il plongé dans ces pensées à un tel point? Il se demande comment il est possible qu'elle est été fracassée. Le choc thermique, peut-être. Probablement, même. Il fait la queue et passe sans encombre le guichet. Suis les autres passagers, embarque dans l'avion, et s'assied sur son siège. Il jette un coup d'œil par la fenêtre.

 (il arrive et repart!)

Le temps de revenir à l'intérieur de la carlingue, son voisin à incliné son siège pour dormir. Hum. Quelle sympathie, quel contact cordial…

 (il arrive et repart!)

En revanche, on dirait bien que le sommeil ne vient pas; au bout d'à peine quelques minutes, son voisin se redresse et se tourne vers lui.

 (il arrive et repart!)

Il semble sur le point d'entamer une conversation, mais finis juste par lâcher qu'il s'éclipse au toilette. Un homme étrange.

 

Quelques secondes plus tard, Murphy à lui aussi le plaisir de voler en chute libre à travers le ciel. Mais lui ne verra jamais la fin de sa chute…

Posté par Paskaven à 22:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

© UneTortue.canalblog.com | 2008 | Tous droits réservés