UneTortue

Voici le blog officiel du dix-neuf et de tout ses supporter!

11 juillet 2010

Eternal Sunshine, part 1: Franck.

A peine le vol avait-il commencé que déjà, Franck s'interrogea sur sa présence dans cet avion. Que foutait-il ici? Il fût assez rapidement effrayé de savoir qu'il ne connaissait pas le moins du monde la réponse. Considérant ceci, il décréta qu'il lui faudrait un petit moment pour recouvrer sa mémoire. Son voisin avait incliné son siège, et se préparait manifestement à dormir, ce qui indiquait que le vol allait durer au moins une bonne heure, si ce n'est plus. Peut-être se rappellerait-il durant cet intervalle ce qu'il l'avait amené ici. Il avait beau réfléchir, aucun souvenir ne venait. Il ne se rappelait même pas comment il avait embarqué, ni même la destination. La dernière chose dont il se rappelait avant le flou était… Si loin. Un mouvement de panique se fit sentir en lui lorsqu'il se rendit compte qu'il avait oublié cela à l'instant. Car il en était encore certain, il y a une dizaine de seconde, il s'en souvenait. Franck, durant toute sa longue vie, n'avais jamais eu de problème de mémoire jusqu'à ce jour. Et soudainement, c'est comme si son monde s'écroulait. Plus rien ne tenais debout. Il essaya de se raccrocher à une bride solide. Sa femme, par exemple. Il savait qu'il en avait une. Mais quand à réussir à l'invoquer… Voir même n'importe quelle bride de son passé. Même son nom de famille avait disparu maintenant. Une coulée de sueur froide mouillant le dos de sa chemise, il tenta de penser rationnellement. Il allait trouver un lien. Quitte à réveiller son voisin pour lui demander la destination de l'avion. La destination de l'avion! Voilà qui pouvaient l'aider. S'il avait réussit à monter sur ce foutu avion, alors il avait sa place quelque part dans les alentours. Dans une de ses poches, probablement. Il en retourna le contenu sur la tablette devant lui. Un vieux mouchoir. Un ticket de métro délavé. Et un portefeuille. Franck le posa sur l'accoudoir et laissa échapper un soupir de soulagement. Voilà qui devrait l'éclairer sur son identité et sa destination, au moins. Il ferma les yeux, se calma doucement, et se décida à attaquer l'exploration de sa propre vie.

(il arrive et repart!)

Il n'y avait rien sur l'accoudoir.

 (il arrive et repart!)

Palpant ses poches, Franck s'assura de ne pas l'avoir rangé. Mais ce faux-semblant n'allait pas l'aider. Si il avait oublié de nombreuse choses, il se rappelait totalement avoir posé ce portefeuille ici. Il se décida à réveiller son voisin. Après tout, peut-être étais-ce lui qui l'avait fait tomber.

 (il arrive et repart!)

Le siège adjacent au sien était vide.

 (il arrive et repart!)

Le siège adjacent, vide, fût la dernière vision de Franck avant qu'il ne périsse écrasé, plusieurs kilomètres plus bas. Sa principale consolation fut d'avoir les yeux fermés au moment où son corps se disloqua sur la roche rendue brûlante par le soleil d'été.

 

It's allright.

Posté par Paskaven à 21:38 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Trop bon çui ci!

    Euh merde jvoulais dire quelque chose, j'en suis certain!
    *j'ai du oublier*

    Posté par Cédric, 25 juillet 2010 à 16:16
  • Ah oui

    Comment on peut "suivre" ton blog? (flux RSS ou qq chose ?) Je pense le checker regulierement mais ça serait plus simple...

    J'ai mis un lien du tien sur le mien, ça te fera un peu de pub

    Posté par Cédric, 25 juillet 2010 à 16:22
  • Merci.
    Eh bien, tu peux t'inscrire à la Newsletter =)

    Posté par Paskaven, 26 juillet 2010 à 20:25
  • Yep

    Wai je vais faire ça du coup

    Posté par Cédric Philippe, 26 juillet 2010 à 23:30

Poster un commentaire







 

© UneTortue.canalblog.com | 2008 | Tous droits réservés